Mercredi des cendres : les Rendez-vous

Mercredi, nous entrons en carême… Je vous propose un petit défi : Si nous vivions ce temps de préparation à Pâques d’une manière que nous n’avons pas vécu depuis longtemps ? Je vous propose de vivre un vrai carême !

Comment faire ?

un peu de Pénitence, un peu de Prière, un peu de Partage… La recette des 3 ‘P’ du carême – qui nous est proposé par Jésus lui-même – est intemporelle. Même si il faut l’adapter à notre vie concrète…

Nos rendez-vous paroissiaux :
le mercredi des cendres :
Messes à 8h45 (Saint-Bonnet), 11h00 (chez les Pères du saint-Sacrement à Colombier), 12h15 (Azieu) et 19h00 (Chassieu et Saint-Laurent)
Partage d’évangile et Pain-pomme, après la messe à Chassieu et Saint-Laurent.
la suite du carême
Les mercredis 11-18-25 mars et 1er avril, conférence de carême à 20h30 à Chassieu
Le livret de carême du diocèse : distribué la semaine prochaine, l’utilisation idéale est en petit groupe (6 à 8 personnes) se retrouvant une fois par semaine chez l’un ou l’autre. L’accès aux salles paroissiales est possible (prendre contact avec le secrétariat)

Quel est le but ?

Aimer, aimer, aimer !

Comment ?

La pénitence (dont fait partie le jeûne), c’est de faire un effort sur soi… non pas comme un exercice de bonne santé, mais d’abord et avant tout pour ordonner nos vies, et placer en premier ce qui est essentiel : « l’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toutes paroles qui sort de la bouche de Dieu« . Puis-je me passer de mon téléphone, de ma série netflix, de tel ou telle perte de temps, puis-je même me passer de telle ou telle satisfaction légitime pour faire passer en premier une relation à l’autre, une relation à l’Autre ?

Le partage (dont fait partie l’aumône), c’est accepter de prendre de son temps pour le donner, et le donner au pauvre, celui qui en a besoin. Ce partage peut-être financier (pourquoi ne pas donner l’équivalent d’une ou deux heures de travail par semaine ?), mais je peux aussi donner directement ce temps en proposant mon service à telle ou telle œuvre qui cherche des bénévoles…

La Prière… je la place en dernier, mais en réalité, c’est le cœur… C’est de la relation à notre Père que nous tirerons la force, la volonté, la constance pour aimer à la manière même de Jésus : En participant aux temps de prières paroissiaux, en assistant parfois à la messe en semaine, en posant sur mon agenda – chaque jour – quelques minutes gratuites, données au Seigneur…